Histoire du Backgammon

 
jeu Backgammon

Comme la plupart des jeux universellement connus, le Backgammon a fait l'objet de plusieurs bouturages dans des cultures différentes.
Son nom a changé chaque fois, avant d'acquérir son appellation définitive anglaise, backgammon, au XVIIIe siècle. Son nom était jeu des douze lignes dans l'Antiquité, nard chez les Perses et ludus duodecim script, chez les Romains. Appelé Tabula, lorsqu'il parvient dans d'autres pays d'Europe. Une version de ce jeu était répandue en Espagne, au Moyen Age, sous le nom de «Jeu de table de l'Empereur».

A travers tous ces avatars, sa structure demeure celle de ses lointaines et incertaines origines. Selon la tradition iranienne, la paternité en revient au roi Ardshir de la dynastie des Sasanidi, qui régna en Perse au IIIe siècle. Par contre, dans la légende indienne, c'est un sage nommé Quaflan qui l'aurait inventé pour jouer avec le temps d'une année entière. Aussi l'échiquier comprend-il 24 points, correspondant aux 24 heures du jour. Les 12 points de chaque moitié du damier symbolisent à la fois les mois de l'année et les signes du zodiaque correspondants. Les 30 jetons représentent les jours du mois, tandis que les autres indiquent le jour et la nuit. Par ailleurs, la somme de 7 que totalisent les points figurant sur les faces opposées, représente les sept jours de la semaine, ainsi que les planètes du système solaire qui étaient alors connues.